rumi-g10-26
15078
page-template-default,page,page-id-15078,bridge-core-1.0.5,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,footer_responsive_adv,qode-theme-ver-18.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.2,vc_responsive

Rumi G10-23, pour une rumination optimale des bovins

Développé depuis deux ans, le complément alimentaire Rumi G10-23 séduit. Composé de copeaux de miscanthus, il convient aussi bien aux vaches laitières qu’aux jeunes bovins mis à l’herbe. À la clé, une rumination accrue, une meilleure santé de l’animal et des gains de productivité.

 

Une vache qui rumine est une vache en bonne santé. Une réalité qui résume bien la finalité du complément alimentaire Rumi G10-23, développé par la société Miscanthus Green Care. « En associant Rumi G10-23 à la ration journalière, les vaches ruminent mieux et valorisent ainsi, de façon optimale, tous les ingrédients de la ration », précise Didier Fertil, à l’initiative du projet et lui-même producteur de miscanthus dans l’Essonne.

// Santé et productivité améliorées

Le principe est simple. Les copeaux de miscanthus ingérés, de 10 mm de long en moyenne, piquent la paroi du rumen du bovin : un effet mécanique qui stimule la rumination. « Pour les vaches laitières, 400 grammes de Rumi possèdent le même effet que 1,5 kg de paille, l’encombrement en moins », poursuit-il. La ration ainsi allégée peut donc être complétée par de la matière sèche, apportée sous forme de concentrés. Le gain de productivité est notable. Il peut aller jusqu’à 3 litres de lait par jour et par vache. Mieux, Rumi permet de corriger le taux de matière grasse du lait. En trois semaines seulement, en rééquilibrant la ration via l’apport de 300 à 400 g par jour de Rumi, la chute du taux butyreux est stoppée.

En favorisant la rumination, Rumi G10-23 limite également le risque d’acidose et tous les désagréments qui en découlent : production de lactobacilles, moindre qualité du lait, diarrhées, déshydratation de l’animal, problèmes de fertilité, de boiteries… La santé générale du troupeau est améliorée et avec elle, la productivité de l’exploitation.

//Pour les jeunes bovins aussi

Si le complément Rumi G10-23 est parfaitement adapté au régime alimentaire des vaches laitières, « il convient également très bien aux veaux sevrés qui débutent la mise à l’herbe, explique Didier Fertil. Apporté à la dose de 50 g/jour, Rumi accentue la rumination des jeunes bovins, limite les diarrhées, fréquentes lors d’une consommation accrue d’herbe fraiche, et stoppe toute baisse de croissance régulièrement observée lors de la mise à l’herbe. Le veau profite, sans maigrir. »

// La pénibilité du travail de l’éleveur, réduite

Le process de fabrication de Rumi G10-23 n’a pas oublié l’éleveur et la pénibilité de son travail. Un dépoussiérage mécanique a lieu avant la mise en sacs : une étape qui facilite la manipulation et limite les risques d’allergie. Le conditionnement en sacs de 15 kg est lui aussi très apprécié. Quant au miscanthus utilisé, il est produit en France, sans engrais ni produits phytosanitaires. Miscanthus Green Care attend d’ailleurs la certification agriculture biologique pour l’ensemble de sa gamme.

  • En pratique

    • Sacs de 15 kg (125 l)
    • Copeaux de miscanthus, dépoussiérés
    • Vaches laitières : 400 à 500 g par jour
    • Veaux sevrés : 50 g par jour

Pour commander…

    A découvrir aussi dans la même gamme

     

    Equibox Pro